Le compa

Les propriétés de l'acier

En réponse aux incendies catastrophiques du 18e siècle, les armatures métalliques font leur apparition dans l’architecture anglaise dès 1776.

Tour Eiffel
© Le Compa, Chartres

Un nouveau matériau de construction

La fonte et le fer sont d’abord utilisés. Ils se substituent au bois et à la pierre. Ainsi, le fer dispose de propriétés physiques exceptionnelles. Il est dix fois plus résistant que le bois et quarante fois plus que la pierre. Leur utilisation se généralise dès 1830. Le développement ferroviaire favorise l’expansion de l’industrie métallurgique. Le prix de la fonte et du fer concurrence sérieusement celui du bois. Mais les progrès sont continus. Les architectes veulent inventer de nouvelles formes et quoi d’autre que l’utilisation du métal pour symboliser cette ère nouvelle de progrès. A partir de 1860-1880, l’acier répond à cette volonté. Il détrône rapidement la fonte et le fer forgé.

Une approche esthétique

L’acier est utilisé car il résiste bien aux deux forces, verticale et horizontale. Son montage est rapide et l’ossature métallique reste visible. Dès lors, de nouvelles formes architecturales apparaissent. Le métal n’est plus considéré comme simple matériau de construction. Il compte dans la définition esthétique du lieu. Léger, l’acier permet d’enjamber de grandes surfaces. Des portées plus importantes, l’apparition de la forme galbée, l’amincissement des supports… Les atouts de l’acier donnent des effets de légèreté à l’architecture. Les édifices sont plus aérés, plus élancés, plus lumineux.

Haut de page

Et aussi :

Pour en savoir plus + sur l'âge d'or de l'architecture métallique et des dépôts ferroviaires, le musée vous propose une bibliographie indicative à télécharger :

application/pdf bibliographie architecture