Le compa

La rotonde

 
travaux de restauration de la rotonde de Chartres
© Le Compa, Chartres

La restauration de la rotonde

Reichen et Robert Architectes

18 mois de travaux… et la rotonde de Chartres renaît. Elle devient le Compa – Conservatoire de l’agriculture. Tout est détruit sauf la charpente métallique…

La suite

Vue aérienne du musée Le Compa.
© Le Compa, Chartres, 1995

La remise ferroviaire

L'art des rotondes

Dans l’architecture ferroviaire du 19e siècle, la remise à locomotives, également appelée « rotonde » représente le cœur du dépôt ferroviaire. Cette installation, destinée au stockage et à l’entretien des locomotives, doit répondre à des critères fonctionnels qui définissent dès lors le plan de ces bâtiments. Remises « sur gril », « circulaires », ou encore « annulaires » constituent les modèles les plus courants.

La suite

Gravure représentant l'inauguration de la gare de Chartres, le 5 juillet 1849.
© Le Compa, Chartres

Histoire de la rotonde de Chartres

En 1905, la SNCF fait construire la rotonde de Chartres pour stocker et entretenir les locomotives. Un bâtiment à la fonction et l'architecture singulières…

La suite

Tour Eiffel
© Le Compa, Chartres

Les propriétés de l'acier

En réponse aux incendies catastrophiques du 18e siècle, les armatures métalliques font leur apparition dans l’architecture anglaise dès 1776.

La suite

Vue du pont-tournant de la rotonde de Chartres
© Le Compa, Chartres

Le pont-tournant

Qui dit rotonde ferroviaire, dit pont-tournant ou plaque tournante. Ces deux éléments sont indissociables dans l’architecture des gares, plus précisément des remises. Ils apparaissent en France dès les années 1840. Bien qu’aujourd’hui, le tracé de la plaque tournante de Chartres appuie l’aspect semi-circulaire du bâtiment, cet élément n’a pourtant pas, à l’origine, une vocation esthétique…

La suite