Le

Le dossier web | Printemps 2012

Machines agricoles et moulins de Beauce en maquettes

Les Lilliputiens s’invitent au musée !

Pendant la belle saison (printemps-été 2012), les maquettes agricoles sont à l’honneur au Compa, avec une mini-exposition au sein des collections permanentes et un événement le 3 juin, en lien avec l’organisation du salon européen de la miniature agricole, véritable institution qui a lieu chaque année à Chartres depuis presque 20 ans. Atelier « maquettes » et visites commentées sont au programme.

Une occasion de faire un point sur les maquettes agricoles, un sujet passionnant !

Les maquettes de moulins de Beauce de Charles Marcel-Robillard

Moulin pivot d'Ouarville, carton, bois, métal, toile, plâtre, ficelle, maquette de Charles Marcel-Robillard

Les maquettes du Compa

Outre les jouets, de fabrication industrielle pour la grande majorité, la collection de maquettes agricoles du Compa se divise en deux catégories. D’une part, les maquettes ultra-réalistes, de confection industrielle. D’autre part, les maquettes en bois ou en métal, réalisées de manière artisanale, à l’instar de la réplique du mythique tracteur Gougis de 1907.

Tracteur Gougis de 1907, maquette de Yves Conan et Jean Noulin (1/10e), 2007

Cette collection, constituée en majeure partie grâce aux dons de collectionneurs passionnés de maquettisme ou des maquettistes eux-mêmes, permet d’évoquer l’évolution du machinisme agricole.

 

Charles Marcel-Robillard (1898-1985)
Charles Marcel-Robillard est né dans une famille originaire de Jouy, en Eure-et-Loir. Il a été instituteur puis directeur d’école à Paris jusqu’en 1959. Il effectue un passionnant travail de recherches sur les traditions du pays chartrain. A l’origine de la création du musée de Jouy sur les arts et traditions populaires de la région dans les années 1980, « son intérêt allait du livre rare à la collection de boîtes de camembert ». Ce « folkloriste » de la Beauce laisse après sa mort en 1985 une œuvre considérable. L’histoire locale, autant que celle de la France rurale, restera marquée par son Folklore de la Beauce en 13 volumes, qui aborde l’ensemble des arts et traditions populaires de la Beauce, et notamment le costume et le mobilier traditionnels ou encore les traditions orales ; celui qui fut l’un des derniers à pratiquer le dialecte beauceron a collecté de nombreux contes et légendes de la région.

Les moulins de Beauce

Parmi les traces du passé régional, Charles Marcel-Robillard se passionne pour les moulins de la Beauce. Il succède à Gustave Fouju comme président de la société « Les Amis de la Beauce » en 1932. C’est à cette époque-là qu’il entre en relation avec le meunier de Ouarville. A partir de 1937, il entreprend des démarches pour faire classer le moulin de Ouarville aux Monuments historiques. Grâce à l’appui de Georges Henri Rivière, le classement est effectif en 1941. Le moulin de Ouarville est de nos jours l’un des plus importants moulins qui tournent encore dans le ciel de Beauce ; il a été entièrement restauré en 1992.

Moulin de Ouarville après restauration, 1992

 

 

 

 

 

 

Suite à ce classement, Charles Marcel-Robillard commence à recenser l’ensemble des moulins de la Beauce chartraine. Cet inventaire aboutit à un livre paru en 1965 chez G.-P. Maisonneuve et Larose, consacré aux Moulins et meuniers du pays beauceron, premier volume de la longue série consacrée au folklore de la Beauce.

 

Charles Marcel-Robillard, qui apprécie le travail manuel les longs mois d’hiver, construit alors les maquettes des moulins qu’il a recensés. Il garde ainsi la mémoire de ces moulins pour la plupart aujourd’hui disparus. Il effectue au préalable un travail de recherches à la bibliothèque de Chartres et s’appuie sur des photographies et des cartes postales. Ce folkloriste a réalisé d’autres maquettes de monuments historiques, dont certaines se trouvent au Musée de l’Ile-de-France à Sceaux (Hauts-de-Seine). Les maquettes de moulins sont quant à elles désormais conservées en partie au Compa.

Moulin tour d'Ozoir-le-Breuil, bois, plâtre, toile, sable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moulin pivot Riqui à Ymonville, bois, toile, carton