Le

Le dossier web | Hiver 2011

Les Rencontres cinématographiques du Compa

Les Rencontres cinématographiques du Compa sont la suite d’une réflexion sur les images du monde rural et leur impact. Ces Rencontres ont pour ambition d’aider à regarder et à réfléchir les images d’hier et d’aujourd’hui, de valoriser la connaissance audiovisuelle et la compréhension larges autour des changements qui affectent le rapport rural/urbain. Les films programmés apportent un éclairage original sur le monde rural et ses mutations. Echanges et débats d’historiens, sociologues, réalisateurs, critiques de cinéma prolongent, avec le public, les réflexions menées par le musée.
Gratuit pour tous, ce festival développe également, au fil des éditions, une programmation dédiée aux scolaires (séances et médiation autour d’ateliers thématiques).

© Spitzer 1943-2

Les Rencontres et le département d'Eure et Loir

Depuis quelques années, les Rencontres cinématographiques s'attachent à s'implanter dans le département avec la collaboration des cinémas du territoire. Projections scolaires et soirées/débats s'inscrivent dans ce projet.
Les Rencontres cinéma sont également l'occasion de diffuser des images d'archives du département, collectées et valorisées à travers des réalisations de films, par Centre Images dans la collection "La Mémoire des images d'Eure-et-Loir", en vente à la boutique du Compa.

Les séances scolaires

dans les cinémas du département

Le Compa propose dans les cinémas de Chartres, Dreux, Nogent-le-Rotrou et Senonches des séances gratuites pour les scolaires le jeudi 26 et vendredi 27 janvier 2012.

 

Vent de folie à la ferme, Abdollah Alimorad, Ahmad Arabami, Aviz Mirfakhraï, 2010, 43min

Un étrange vaisseau surgissant de nulle part, atterrit de toute urgence au milieu d’un champ de pastèques sous les yeux affolés d’un fermier et de son âne fidèle.

 

 

Azur et Asmar de Michel Ocelot 2006, 1h39

Il y a bien longtemps, deux enfants étaient bercés par la même femme. Azur, blond aux yeux bleus, fils du châtelain, et Asmar, brun aux yeux noirs, fils de la nourrice. Elevés comme deux frères, les enfants sont séparés brutalement.
Mais Azur, marqué par la légende de la Fée des Djins que lui racontait sa nourrice, n'aura de cesse de la retrouver, au-delà des mers. Les deux frères de lait devenus grands partent chacun à la recherche de la Fée. Rivalisant d'audace, ils iront à la découverte de terres magiques, recelant autant de dangers que de merveilles.

 

Cache-cache d’Yves Caumon, 2005, 1h31

La ferme de Raymond est vendue, mais il n'entend pas partir de chez lui. Il se cache dans la cour au fond du puits. De là, il observe les nouveaux venus dans sa propre maison. Il essaie secrètement de partager la vie familiale dont il est exclu.

 

 

Signes de M.Night Shyamalan, 2001, 1h45

Après la perte de sa femme, Graham Hess a rendu sa charge de pasteur. Tout en s'occupant de sa ferme, il tente d'élever de son mieux ses deux enfants, Morgan et Bo. Son jeune frère Merrill, une ancienne gloire du base-ball, est revenu vivre avec lui pour l'aider. Un matin, la petite famille découvre l'apparition dans ses champs de gigantesques signes et cercles étranges. Des extra-terrestres seraient-ils à l'origine de tels phénomènes surnaturels ? Graham et Merrill vont s'efforcer de percer le mystère qui entoure ces dessins.

Soirée du jeudi 26 janvier dans le département

A partir de 20h au CinéCentre de Dreux

 

20h - Tous au Larzac de Christian Rouaud, 2011, 1h58

Projection suivie d’un échange avec Christian Rouaud, Réalisateur.

Soirée organisée en collaboration avec deux associations Drouaises : AVERN (Association Vie Environnement Respect Nature) et "Fenêtre du Films".

"Le camp de Larzac existe depuis longtemps, il n’a jamais créé de problème, il est nécessaire de l’étendre." "La contrepartie c’est qu’il y a quelques paysans, pas beaucoup, et qu’il est nécessaire d’expatrier". Michel Debré – Ministre de la Défense. C’est cette annonce qui est le point de départ d’une incroyable lutte des paysans du Larzac contre l’Etat. Une communauté condamnée à disparaitre, uni dans un combat sans merci pour sauver leurs terres. Un combat déterminé et joyeux, mais parfois aussi éprouvant et périlleux. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l'ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Bientôt des centaines de comités Larzac naitront dans toute la France. Dix ans de résistance, d'intelligence collective et de solidarité, qui les porteront vers la victoire.

A partir de 18h au REX de Nogent-le-Rotrou

 

18h00 - Images Parlées du Perche, Evelyne Wander, 2010, 1h10

Projection suivie d’un échange avec Evelyne Wander, réalisatrice et directrice de l’écomusée du Perche et de quelques témoins du film.

Conçu à partir d’images tournées par des cinéastes eulériens de l’entre deux guerres aux années 1980, ce film se place au-delà d’une perspective purement historique ou chronologique. Il offre un portrait vivant du Perche et de ses acteurs, inscrits dans une évolution constante de ses pratiques et coutumes.

Le film et le débat, seront suivis d’un cocktail dinatoire assuré par des producteurs locaux.

 

20h30-Française, Souad El Bouhati, 2007, 1h24

Projection précédée d’une présentation de la thématique par Ronald Hubscher, historien.

Mais alors t’es Française ? Africaine ? Marocaine ? Ou Arabe ? Sofia, d’origine marocaine, née en France, vit heureuse dans une cité HLM d’Amiens. Mais son père n’ayant plus de ressources décide de retourner au pays, au grand désespoir de sa fille. Dix ans ont passé, la jeune fille fait des études secondaire, tout en aidant son père agriculteur. Indépendante d’esprit, son obsession est de revenir en France, bravant l’hostilité de sa mère et de sa sœur ainée enfermées dans la tradition et qui veulent la marier.

 

"La Mémoire des images d'Eure-et-Loir"

Collecte de films amateurs de 1920 à nos jours.

Les films amateurs qui sont présentés et réunis dans le film projeté à 18h à Nogent-le-Rotrou: "Le Perche, Images Parlées", ont été collectés et numérisés dans le cadre de l'opération "La Mémoire des images d'Eure-et-Loir" menée en partenariat par le Conseil général d'Eure-et-Loir et Centre Images, l'agence régionale du Centre pour le cinéma et l'audiovisuel.Ces films amateurs, témoins de la mémoire locale, ont une forte valeur patrimoniale et complètent les fonds d'archives traditionnellement existants (archives papier, sonores, photographiques...).

Le Conseil général d’Eure-et-Loir et Centre Images organisent conjointement une collecte de films amateurs dans tout le département. Il s’agit de repérer et de sauvegarder les films réalisés depuis les débuts du cinéma jusqu’à aujourd’hui sur tout support : 16mm, 9,5mm, 17,5 mm, 8 mm, super 8, les différents formats vidéo, etc. Outil de transmission de la mémoire collective pour la population, les archives filmiques sont l’occasion de travailler sur l’identité et la mémoire du département. Les films amateurs sont ainsi les témoins des transformations progressives de la société au cours du siècle écoulé : événements familiaux, fêtes et rassemblements locaux (carnaval, fêtes patronales, comices agricoles, foires, passage du cirque…), vie politique, traditions et savoir-faire, mutations technologiques, transformations du paysage rural et urbain, etc.
L’opération est née en 2006. Des milliers de films ont déjà été collectés et sont montrés lors de projections gratuites dans les cinémas et les salles municipales du territoire. Néanmoins, de nombreux films sont encore à retrouver, conservés précieusement par des familles euréliennes ou oubliés par d’autres dans un grenier, au fond d’un tiroir… Si vous avez filmé ou si vous connaissez des cinéastes amateurs, contactez-nous pour sauvegarder cette mémoire et la partager.

Pour tout renseignement, contactez le pôle patrimoine de Centre Images au 02 47 56 08 08.

Courts-métrages projetés au cours du festival : L’Eurélien et l’étranger

En lien avec la thématique des Rencontres cinéma, Centre Images propose chaque année des images d'archives projetés en avant programme. Cette année une réflexion a été portée sur le l'Eurélien et l'étranger à travers les séjours d’Euréliens à l’étranger, les vacances de parisiens en Eure-et-Loir…

Centre Images propose deux programmes d’archives qui évoquent, chacun à leur manière, la rencontre de l’Eurélien avec l’Autre : quand ce dernier vient à lui ou lorsque lui-même s’aventure vers l’Autre, l’étranger.

Le spectateur découvrira ainsi les regards de citadins sur la vie rurale d’Ermenonville-la-Grande au début des années 1940, et profitera des instants joyeux d’Euréliens en vacances aux quatre coins du monde de 1950 à 1970.

© Spitzer 1943
© Jack Gorias 1970

Ces programmes seront projetés avant :

Les séances documentaires des jeudi 26 et vendredi 27 janvier à 16h

Le pays bleu, vendredi 27 janvier à 20h30

Gadjo Dilo, samedi 28 janvier à 20h30