Le compa

L'exposition

Jean Anguera du 13 avril au 30 décembre 2012

© Nicolas Franchot

Parallèlement à l’exposition « Images//Paysages » le Compa a invité l’artiste Jean Anguera, dont les sculptures et les dessins sont une occasion de questionner le regard sur les grands espaces et les paysages de Beauce.

L’artiste fait émerger de la terre de grandes figures qui se meuvent dans l’espace. Par leur forme stratifiée et leur manière « minérale », ces marcheurs semblent sortir directement du sol qu’ils traversent comme faisant corps avec lui. La terre comme origine.

© Rut Poitevin Ramirez - Le Compa

Cette terre est celle de la plaine, vaste et infinie. La marche est le temps de la méditation, de l’errance. Une portion du temps et de l’espace dans laquelle l’homme se questionne sur ses origines, son avenir et finalement cherche à comprendre ce qu’il fait là.
Dans la plaine, le regard n’a que l’horizon comme point de repère. Cette ligne imaginaire, une démarcation parfois à peine perceptible dans nos campagnes, apparaît comme résultant du point de vue de celui qui l’observe. L’horizon n’existe que pour celui qui le regarde et qui l’observe.
Toutes les sculptures de l’artiste prennent naissance dans l’argile qu’il façonne en modèles originels, à partir desquels il élabore des moulages en plâtre, qui sont ensuite enduits intérieurement de résine.

© Jean Anguera

A côté de ces sculptures telles des sentinelles, sont accrochés d’immenses dessins à l’encre de chine sur de grands murs blancs où s’abandonne le regard.

L'artiste Jean Anguera sera présent tous les premiers samedi de chaque mois pendant toute la durée de son exposition.

Haut de page