Le compa

Affiches de campagnes. Le rural et ses images 1860-1960

Exposition du 20 octobre 2006 au 5 décembre 2008

Affiche de l'exposition "Affiche de campagnes. Le rural et ses images 1860-1960"
© Le Compa, Chartres

L’iconographie rurale est à l’honneur au Compa. L’exposition "Affiches de campagnes, le rural et ses images 1860-1960" est l’occasion de présenter 200 affiches agricoles, publicitaires et de propagandes. Un art populaire qui interroge sur les perceptions du monde paysan. Quelles images nous faisons-nous des paysans, de leur travail, de leurs qualités, de leurs défauts, de leur mode de vie… ? Quelle image, aussi, nous faisons-nous de cette époque (1860-1960) et des grands moments qui la ponctuent ?
5 salles thématiques pour un voyage en 5 séquences dans l’histoire rurale…

Contexte : un monde en mutations, un monde en images

Issues de la collection privée de Philippe Brugnon, les affiches présentées au Compa, par la diversité des sujets qu’elles abordent, montrent les mutations de la société rurale au cours d’un siècle en mouvement :

  • mutations sociales, comme l’évolution de la famille, le rôle de la femme notamment dans la ferme
  • mutations techniques avec la mécanisation et ses conséquences sur l’organisation du travail
  • mutations politiques et économiques : en quoi le secteur agricole a été et est un enjeu politique et économique

 

 

Une histoire rurale, 5 thèmes

Cette exposition propose 5 thèmes, 5 salles, pour retracer l’histoire des affiches rurales. Chaque espace comprend entre 30 et 40 affiches, révélatrices d’une époque, d’un discours et véhiculant à chaque fois de nombreuses représentations.

  1. « Fermes modernes, femmes modèles ? » illustrent la modernisation de l’équipement des fermes, relatif aux activités féminines à la ferme : glaneuses, écrémeuses, électrification, eau courante mettent en avant les tâches quotidienne de la femme et son rôle dans l’activité économique agricole …
  2. « Paysans, Guerres et Politique » : la propagande durant les deux guerres mondiales ont fait de la paysannerie un véritable enjeu national. Entre 1914 et 1918, on retient surtout les appels à l’emprunt national. Le régime de Vichy s’illustre d’avantage par un retour à la terre et l’encadrement de la jeunesse.
  3. « Des marchés au marché » : l’histoire de l’affiche est marquée par le développement de grandes marques comme Lustucru, Sanders, Maggi, St-Gobain, … Ce sont les débuts de la grande distribution, de la consommation de masse, et le développement des techniques de communication. L’affichiste Pal dénonce dès 1900 les excès du marché, au travers des abus des intermédiaires dans le commerce du vin.
  4. « Paysans et modernisation » : les fabricants de matériels agricoles, d’engrais, de charrues et autres outils, se sont livrés bataille sur les murs des campagnes. L’exposition montre les originalités et les ressemblances entre les affiches.
  5. « La paysannerie dans l’imaginaire social » : les affiches renvoient le lecteur vers un idéal, empreint de peinture classique (Vermeer, Millet…) et de symboles d’opulence. La vision citadine du paysan est ici très forte et dénote une image stéréotypée du paysan.

Une histoire de l’affiche

Ces affiches ne sont pas de simples supports publicitaires, elles sont les pièces incontestables d’un art populaire avec ses maîtres, ses courants et son esthétisme.

C’est donc aussi une histoire de l’affiche qui ressort de cette exposition. On peut y découvrir l’évolution des techniques (de la lithographie à l’offset) et des courants artistiques (art nouveau, art déco, cubisme, style américain…). Car, si certaines affiches sont anonymes, de nombreuses sont signées de grands noms : Chéret, Cappiello, Rabier, Loupot, Savignac, et tant d’autres.

Et qui mieux que l’artiste et affichiste Ronald Curchod pour témoigner de cet art et expliquer, dans une interview, la méthode de création d’une affiche, de la sérigraphie traditionnelle à celle assistée par ordinateur.

Nous apprendre à voir…

Cette exposition est à la croisée entre 2 sujets a priori sans point commun : l’agriculture et le graphisme. L’approche de ces sujets se veut pluridisciplinaire : histoire, art, techniques, sociologie, économie… Mais l’image ne parle pas … Elle doit être vue, lue et parlée. Cette exposition se veut un outil pour lire et comprendre les images, examiner les discours sous-entendus, les représentations véhiculées, les mouvements artistiques de l’œuvre, les stratégies publicitaires développées et l’histoire sociale illustrée par ces affiches. Fresques de repères historiques, vidéo-projections, reportages, imprimerie … Autant de supports pour guider le regard du visiteur à percer le mystère de ces affiches.

Haut de page

Et aussi :

A télécharger :

 

le communiqué et le dossier de presse

 

application/pdf CP Affiches de campagnes
application/pdf DP Affiches de campagnes

A télécharger :

application/pdf Plan de visite Affiches

Prolonger l'exposition :

Le catalogue d'exposition "Le paysan, la ferme et le tracteur ..."