Le compa

Salon de l'animal de ferme 2010

Démonstrations du 09 au 12 septembre 2010

Affiche du Salon de l'animal de ferme, au Compa du 9 au 12 septembre 2010
© Le Compa, Chartres, 2010

« …Copain comme cochon, Tuer la poule aux œufs d’or, Doux comme un agneau, Qui vole un œuf vole un bœuf…. »

Autant d’expressions populaires qui témoignent de la place des animaux de la ferme dans l’imaginaire collectif. Mais qui sont-ils vraiment ? Que mangent-ils ? Où vivent-t-ils ?

Le salon de l'animal de ferme, au Compa (2009).
© N. Franchot, le Compa, Chartres

 

 

 

 

 

 

Pendant quatre jours, le Compa propose à un public familial de venir redécouvrir l’ensemble des animaux de la ferme. De la vache au cochon, de la poule au lapin, En partenariat avec l’Association Basse-Cour et la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir, des dizaines de races seront directement présentées par les éleveurs. Parmi les races présentées, la faverole, une espèce de poule originaire d’Eure-et-Loir, mais aussi des moutons Suffolk. Des vaches normandes, des blondes d’Aquitaine et des prim’holstein seront présentées. Fidèle à sa politique de médiation, le salon est une belle occasion pour répondre aux questions des petits et grands.

A l’occasion de ce salon, le salon de l’animal de ferme propose en partenariat avec l’écomusée du Perche des ateliers de démonstration sur les métiers de la ferme d’autrefois. Ainsi, des démonstrations de fabrication de beurre à la baratte, de jus de pomme au pressoir seront organisées.

Ce salon est aussi l’occasion d’encourager les visiteurs du salon à créer un élevage familial. Les passionnées de l’association Basse-Cour dispenseront leurs précieux conseils à l’occasion d’ateliers spécifiques. Pour prendre l’exemple des lapins, l’élevage familial représente aujourd’hui près de 85% du total des élevages.

Salon de l'animal de ferme au Compa, à Chartres, 2ème édition, du 9 au 12 septembre 2010
© K. Louis, Le Compa, Chartres, 2010

 

 

 

 

L’élevage ne constitue aujourd’hui qu’une petite partie de l’activité agricole du département. Entre 2003 et 2007, les productions d’élevages constituaient 11% de la production agricole marchande en Eure-et-Loir. Malgré cela, l’élevage contribue cependant à la mise en valeur du territoire. Conscient de cette réalité, un marché des produits fermiers issus du terroir local sera installé au cœur du salon.

Haut de page