Le compa

Someca 40B

2007

Quelle fière allure sous ses couleurs orange et verte ! Fraîchement restauré, le Someca 40 B se profile parmi les tracteurs exposés au Compa. Et encore plus ce dimanche 1er juillet 2007, où il est le roi de la journée ! En effet, le Compa fête les 50 ans du « Som.40 ». L’occasion de présenter sa toute dernière restauration.

Le Someca 40 B du Compa, en exposition.
© V. Boudet, Le Compa, Chartres

Le choix de restauration

Sixième restauration au tableau de bord de l’Association du Compa, le choix du Someca 40 B s’impose comme une évidence, tant les passionnées attendent avec impatience le cinquantenaire de ce tracteur mythique. L’occasion également d’un don exceptionnel : Jean Lecoq, premier grand concessionnaire local, propose à l’Association un best seller parmi les tracteurs.

Se constitue alors autour de Michel Béaur l’équipe de restauration avec Jean-Louis Pougnet, Gérard David et Laurent Touche. Cette équipe jouit d’une forte expérience et de connaissances précises sur le Som40. Ce tracteur n’a aucun secret pour Michel Béaur et Gérard David, mécaniciens diésélistes de formation.

Décembre 2006

Etat des lieux

Datant de 1959, le Someca 40 B du Compa est encore en état de marche. La restauration s’impose cependant, notamment pour la carrosserie qui a souffert des années passant. Les différentes étapes de démontage permettent de mieux diagnostiquer les éléments défectueux. Ainsi, 50% de l’attelage outils et du relevage, 60% du moteur et 20% de l’avant-train demandent à être changés. Donné au musée équipé d’une cabine non d’origine, celle-ci est retirée en raison de son très mauvais état. Le choix de restauration se porte sur une remise en état comme sortie d'usine, et en état de marche.

Décembre 2006 / Fin janvier 2007

Comme beaucoup de tracteurs Someca ou d’autres marques, le Som40B ne possède pas de châssis porteur. Deux longerons supportent l’extrémité avant du moteur et le radiateur. L’avant train y est également raccordé.

Restauration : avant la dépose du chassis.
© Atelier du Compa, Chartres

La première étape : déposer l’avant-train, le radiateur et les longerons, et les accessoires (filtres à air, à huile, pipe d’échappement…). Le bloc moteur et la boîte de vitesse ont été désacouplés pour vérification de l’embrayage. pour dégraissage et nettoyage. Seul l’embrayage est en bon état. Une fois vérifiés et changés si nécessaire, tous ces éléments sont nettoyés puis peints au couleur de la marque.

Le travail peut alors commencer. Cette étape n’en est pas moins à sous-estimée. 3 semaines sont nécessaires pour "désosser la bête". Un avantage certain pourtant : le démontage est relativement facile car le tracteur est bien connu de l’un des mécaniciens : Michel Béaur qui a longtemps travaillé sur ce type d’engin dans sa carrière professionnelle.

C’est alors le grand nettoyage ! Pour venir à bout de la vieille peinture, brossage manuel et huile de coude et nettoyage sous haute pression. Les deux couches de peinture d’apprêt peuvent alors être appliquées et recouvertes à leur tour de deux couches de laque de finition. A cette étape, le Vert Someca est incontournable.La vidange est faite et la boîte de vitesse changée.

Février 2007

Attelage outils et relevage

2 semaines sont nécessaires à la dépose et à la vérification de l’attelage, du relevage et des réducteurs latéraux. L’usure des axes de l’attelage oblige à refaire toutes les articulations. De nouveaux roulements, joins d’étanchéité et goujons de roues sont installés sur les 2 réducteurs latéraux. Le dégripage des freins est également nécessaire. 50% des ces éléments sont refaits à neufs.

Mars 2007 / Fin avril 2007

Un moteur qui tourne comme une horloge ?

Cela aurait été l’idéal ! Certes le Someca 40B du Compa est en état de marche mais à la dépose du moteur, que de surprises ! En moyen état, seuls 40% des pièces sont encore d’usage.
La pompe à eau et le radiateur d’origine sont comme neufs. Ils ne signalent aucune défaillance.
Des pistons d’occasions viennent remplacer les défectueux. Pour assurer l’étanchéité du cylindre, des segments neufs sont posés. L’équipe procède au déglaçage des chemises afin de rendre uniforme le cylindre. Enfin, les soupapes en acier sont rectifiées. Le tarage des injecteurs s’avère nécessaire afin de vérifier l’état et le bon fonctionnement de la pompe d’injection (175 barres). Pour affiner la pression, des rondelles de réglages sont ajoutées. Durites, roulement de dynamo et joint de culasses sont également remplacés. Du démontage moteur à la finition, deux mois sont nécessaires.

Mai 2007

Un Someca en roues libres ? Avant-train et pneus.

En mai, l’équipe s’attaque à l’avant-train et les pneus. L’essieu est démonté pour dégripper les éléments coulissants. Les 2 butées d’axes des pivots de roues sont remplacées, ainsi que 4 roulements de moyeux avant et une rotule de direction. Le rideau de radiateur est également changé. Les 4 pneus sont en bon état et ne demandent d'être changés. Le boîtier de direction est impeccable également.

Juin 2007

Beau comme … un tracteur !

Après 6 mois de restauration complète, le Someca 40B reprend forme. Capot, ailes, tôlerie inférieure, jantes, boulonnerie… Tout, jusqu’au moindre petit détail, reprend ses couleurs d’origine grâce aux couches de peinture finales. Le Someca 40B est remonté sans difficulté. Il est ainsi fin prêt pour la journée de rencontres Passion Someca 2007 organisée par l’Association du Compa. Suite à cette restauration, le Super Som 55, également restauré, entrera dans les collections dans la perspective d’être présenté lors du cent-cinquantenaire des Etablissements Lecoq (2009).

Peinture des pièce de moteur du Someca40B
© Le Compa, Chartres

Les acteurs du chantier

Membres de l’association, bénévoles et employés du Compa.
Société CNH – Lecoq (Boisville-St-Père), peinture et axes AD Pro (Lucé), pistons d’occasion Gacfé dans l’Orne.

Quelques particularités techniques du Someca 40B.

Son châssis est court car il ne porte uniquement que l’avant du moteur. 800h de travail ont été nécessaire pour réaliser la restauration complète du Someca 40B. 10 litres de peinture ont été nécessaires pour cette restauration.
Les pièces mécano-soudées sont refaites par l’équipe de restauration. Mais il est fait appel à des spécialistes pour les rectifications sur des pièces plus importantes.

Petite histoire du Someca 40 B

Le premier Someca sort des ateliers de la société qui porte le même nom en 1957. Au total, plus de 30 000 modèles du « Som40 » et de ses dérivés sont sortis des chaînes de fabrication.

Affiche de la journée de rencontre autour de la marque Someca
© Le Compa, Chartres

Ce tracteur, « best seller des campagnes françaises », attire les exploitants par la robustesse de son moteur. Loin d’une révolution, ce modèle, évolution du DA 50, est à la fois puissant et équilibré, sans excès de consommation de gazoil. Classé à l’époque parmi les plus gros tracteurs, le Someca 40B avec prise de force indépendante peut atteindre, en puissance maximale, 1600 tours/min. 45 chevaux sous une carrosserie dont les couleurs orange et verte deviendront emblématiques. Fêté au Compa, le 50ème anniversaire de ce tracteur « made in France » offre une rétrospective de la marque mythique.

Fiche technique

Produit de : 1959 à 1961
Usine : Saint-Denis (Seine)
Moteur : OM CO1D/45 Diesel 4 temps, injection directe
Puissance : 45 ch à 1500 tr/mn
Cylindres : 4 Cylindrée : 4165 cm3
Alésage x course : 105 x 120 mm
Refroidissement : à eau
Transmission : embrayage double effet à sec
Vitesses : 7 AV ; 2 AR
Blocage de différentiel
Prise de force indépendante
Relevage hydraulique position contrôlée
Poids : 2320 kg
Dimensions : voie arrière variable de 1m30 à 2m00
Longueur hors tout : 3m365

Haut de page

Et aussi :

BOUILLE Pierre, GIBERT Bernard, Tracteurs agricoles SOMECA. Une histoire en prospectus, ETAI, 2007 (2nde éd. 2008).

 

Revue Tracteurs Passion et Collection, "Som40", Hors Série n°1 "Tracteurs de légende, SOMECA", déc.2007.

A consulter :

 

Les collections du Compa sur la base de données sur le portail des musées de la région Centre :
Accès à la base de données
Accès au portail Internet des Musées de la région Centre.

 

En savoir + sur
... les tracteurs du Compa.

... sur les charrues du Compa.