Le compa

Rumely Oil Pull 20/40 G

2013

© Le Compa

Arrivé au Compa en 1995, en même temps qu’un Sawyer Massey de 1910 et d’un Case de 1912, grâce au soutien du Fonds régional d’acquisition pour les musées (FRAM), le Rumely 20/40 G clôt un cycle de plus de quinze ans de restauration. Très rare en Europe, ce modèle est caractéristique des premiers développements de la motorisation agricole. Plus de 50 000 tracteurs Rumely ont été commercialisés par la firme en Amérique du Nord entre 1918 et 1924, dont près de 8 000 de la catégorie des 20/40. Mis sur le marché en 1922, le modèle G est construit à 447 exemplaires cette année-là, dans les ateliers de la société Advance-Rumely Tresher Co. à La Porte dans l’Indiana (Etats-Unis).

 

Rumely, une entreprise familiale

Compagnie emblématique par sa production de batteuses et machines agricoles en Amérique du Nord, la firme M & J Rumely Co. voit le jour en 1853 dans l’Indiana. Fondée par les frères Meinard et Jacob Rumely, celle-ci sort la première locomobile de ses ateliers en 1872. Quelques années plus tard, en 1882, Meinard rachète les parts de son frère et rebaptise la société M. Rumely Co. Après une croissance prometteuse, l’entreprise familiale innove à travers la conception du tracteur à combustion interne, au début du XXe siècle. La firme est ensuite rachetée par Allis-Chamber en 1931 et la marque Rumely disparaît du marché en 1935.

 

L’invention du Rumely Oil Pull

En 1908, le fils aîné de Jacob Rumely, Edward, prend l’initiative de construire un tracteur à combustion interne, après la mort de Meinard Rumely en 1904. Très influencé par Rudolf Diesel, il met au point une machine qui allait remplacer les gros moteurs à vapeur ayant fait partie du paysage agricole depuis des décennies.

Le premier Oil Pull a été mis sur le marché en 1911 et ressemblait fortement à un engin à vapeur. Développant 25 CV à la barre de traction et 45 à la poulie, il s’agit pour l’époque d’une puissante et impressionnante machine qui ne pèse pas moins de 11 340 kg ! Le succès de cet engin agricole est notable. Techniquement très perfectionné, le Oil Pull est commercialisé aux Etats-Unis de 1911 à 1929. Le tracteur d’Edward Rumely a été initialement conçu pour fonctionner au kérosène, carburant bon marché mais brûlant à des températures plus élevées que le gaz. Rumely a donc équipé son tracteur Oil Pull d’un radiateur de refroidissement à l’huile. Situé dans une vaste cheminée de refroidissement à l’avant du châssis, le radiateur permet d’obtenir de hautes températures dans le cylindre sans échauffement prolongé. En effet, celui-ci est constitué d’un faisceau de plaques entre lesquelles circule l’huile. Avec cette disposition, il n’y a plus à craindre de rupture de cylindre par le gel, plus de rouille ni d’entartrage du radiateur. En outre, les cylindres sont toujours maintenus très chauds.

 

La restauration d’un tracteur unique en France

 

Le constat d’état

La restauration du Rumely 20/40 G a nécessité plus de 4 000 heures de travail, s’étalant de juin 2006 à mars 2013. L’équipe de restaurateurs s’est attachée à remettre le tracteur dans son état d’origine avec moteur tournant et à le repeindre intégralement. La tâche paraissait délicate : avant son rachat à un particulier dans la Meuse, le Rumely a été stocké par un collectionneur américain, à l’extérieur, dans de très mauvaises conditions. Le constat d’état témoigne ainsi de ces conditions inappropriées : généralisation de la rouille, détérioration de nombreuses pièces (carburateurs, magnéto, culbuteurs, châssis, roues et train avant entièrement rouillés), corrosion avancée sur certaines pièces, effritements et perforations (réservoirs), déformations (radiateur et cadre du radiateur), moteur non tournant et carter moteur cassé par une bielle, cabine démontée pour son transport des Etats-Unis vers l’Europe… L’objectif d’une telle restauration était donc de sauver une machine pouvant être présentée dans l’exposition permanente du musée ainsi qu’à l’occasion de journées de valorisation du patrimoine agricole.

© Le Compa
© Le Compa

 

 

 

 

 

© Le Compa
© Le Compa

 

 

 

 

 

 

Le démontage

Le Rumely a subi trois grandes phases de restauration : dans un premier temps, l’équipe technique a procédé à un démontage intégral du tracteur avec dégraissage, redressage, décapage et dérouillage de chaque pièce. Le démontage s’est accompagné de consolidation ou de remplacement de pièces en fonction de leur niveau de corrosion. De nombreuses déformations étaient en effet visibles notamment sur les cornières de roues ou le cône du filtre à air.

© Le Compa
© Le Compa

 

© Le Compa
© Le Compa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les matériaux utilisés lors de la restauration ont été les mêmes que ceux d’origine. Enfin, après l’étape de mise en peinture, le Rumely a été remonté entièrement.

© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa

 

 

 

 

 

 

 

 

Remontage des cylindres, culasses et collecteur sur le bloc moteur

Après le sablage du bloc moteur, les deux cylindres ont été assemblés, serrés et leur étanchéité assurée par la pose d’un joint sur le bloc. La même opération a été réalisée pour l’assemblage des culasses fraîchement consolidées sur les cylindres, l’ensemble étant relié par la pose du collecteur.

© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Assemblage du radiateur et positionnement sur le châssis

© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa
© Le Compa

 

 

© Le Compa
© Le Compa

 

Le radiateur, qui présentait d’importantes déformations, a également été complètement déshabillé afin de procéder au redressage de chaque plaque qui le constituait. Ces dernières ont ensuite été assemblées une à une, avec pose de joint d’étanchéité, par une barre de serrage transversale au radiateur. Enfin, l’habillage latéral a été posé après la mise en place d’intercales en bois entre chaque plaque. Prêt et rénové, le radiateur ainsi que sa cheminée ont été positionnés sur le châssis ayant lui aussi subi un sablage.

 

Fiche technique

Dénomination : tracteur Rumely Oil Pull 20/40 G

Fabricant : Advance-Rumely Tresher Co

Numéro de série : G 2564

Datation : 1922

Matériaux constitutifs : fer, fonte, bois, métaux non ferreux (cuivre et laiton), bakélite

Description : un moteur, une boîte de vitesse, deux roues avant en fer, deux roues arrières en fer, deux réservoirs, un radiateur à bain d’huile, une cabine (coupée).

Etat à l’acquisition : moteur non tournant, carter moteur cassé, cabine coupée, réservoirs et radiateur rouillés et perforés, châssis et roues rouillés.

Moteur : type 4 temps, 2 cylindres. Carburation : kérosène et essence. Refroidissement à l’huile.

Cylindrée : 16 474 cm3

Régime : 450 tr/min

Transmission : 4 rapports

Dimensions : L : 4.40 m ; l : 2.50 m ; H 2.70 m

Masse : 6 500 kg

Caractéristiques techniques : moteur bicylindre de plus de 16 litres avec cylindres désaxés placés côte à côte. Refroidissement des cylindres grâce à l’huile circulant dans le faisceau de plaques du radiateur situé dans l’énorme cheminée à l’avant du châssis.

Lieu de conservation : Le Compa – Conservatoire de l’agriculture

Haut de page