Le compa

Un tracteur

Le tracteur CCM, un prototype unique

Réalisé en 1959 par la CCM, ce tracteur ne sera jamais commercialisé. Oublié de tous, il est la mémoire d’une aventure industrielle locale …

Tracteur CCM du Compa.
© Le Compa, Chartres

La CCM, un acteur régional

Le tracteur CCM est réalisé par la Compagnie Continentale de Motoculture à la Garenne Colombes (Hauts-de-Seine). La CMM réunit trois sociétés locales :

  • La société Rousseau à Orléans, spécialisée dans les presses-ramasseuses et moissonneuses-batteuses,
  • La société Thiébaud à Arc-les-Gray, spécialisée dans les presses-ramasseuses, et
  • La société Rémy à Senonches, spécialisée dans les matériels de fenaison.

Peu de mois après la réalisation de ce tracteur, la société John Deere rachète la CCM. S’implantant sur le marché européen, elle construit une usine à Saran (au nord d’Orléans) pour construire ses propres tracteurs.

Un parcours atypique

Le rachat de la CMM par la société John Deere sonne la fin du projet de tracteur CCM. L’unique prototype est alors vendu à un particulier, vente dont il ne persiste aucune trace.

Ce tracteur est « retrouvé » au début des années 80. Employé chez John Deere, Christian Hoel le découvre chez un arboriculteur du Loiret, sous un tas de palettes. La carte grise indique un tracteur John Deere Original, appellation fantaisiste ! L’engin est rapatrié à Saran et identifié comme le prototype par des personnes l’ayant réalisé. Il est restauré pour une opération portes-ouvertes.
Abandonné une fois de plus dans un coin de l’usine, Christian Hoel le sauve à nouveau en le récupérant. Il le met aujourd’hui met en dépôt au Compa.

Eléments techniques

Le CCM est basé sur le Ferguson FF30, dérivé lui-même du « Petit Gris » Ford Ferguson 9N. Il est équipé d’un relevage à contrôle d’effort et d’un attelage trois points. Le moteur est un Agrom 3R, trois cylindres, refroidi par air, développant 30cv à 1800tr/mn. La boite de vitesse propose six rapports en marche avant et trois en marche arrière. Elle comporte aussi une prise de force arrière indépendante et une prise de mouvement ventrale pour l’entrainement d’une faucheuse latérale.

Quelques éléments ne sont pas d’origine : les phares avant, la petite plaque John Deere sur la calandre,…

Haut de page

Et aussi :

Lecture :

 

CHEROUVRIER Jean, NOULIN Jean, Tracteurs du monde. De 1853 à nos jours, E.T.A.I, 2003.

 

A consulter :

 

Les collections du Compa sur la base de données sur le portail des musées de la région Centre :
Accès à la base de données
Accès au portail Internet des Musées de la région Centre.

 

En savoir + sur
... les tracteurs du Compa.

... sur les charrues du Compa.