Le compa

Des photographies

18 photographies de la "Tuée du cochon"

Les 18 photographies de Christian Malon abordent le thème de la « tuée du cochon » au sein d’une petite exploitation agricole familiale de Normandie. Cet évènement était très important dans la France rurale jusque dans les années 60. C’était l’occasion d’une grande fête familiale, voire villageoise. Une grande importance était donnée au cochon car il fournissait assez de viande pour plusieurs mois et faisant donc l’objet de toutes les attentions. Le rituel du sacrifice était très précis, chacun devait tenir son rôle.

La tuée du cochon

Dans la tradition, les hommes s’occupaient de la pendaison et de la saignée du cochon, et les femmes de la découpe, du salage et de la préparation de la viande. Le cochon était saigné, pendu par les pieds, brûlé pour enlever les soies, nettoyé puis vidé.

L’ensemble photographique présente les différentes phases de ce rituel : pendaison, saignée, brûlage, nettoyage, vidage. Ces prises de vues, effectuées en 2002, sont le témoignage de la survivance d’un acte fortement solennel. La tuerie du cochon permet de souder les liens familiaux, les enfants reviennent au pays pour cet évènement attendu. Aujourd’hui, dans de nombreuse villes et fêtes, la « Saint Cochon » est organisée, la mise à mort de l’animal n’est plus publique, mais qui est l’occasion de grandes manifestations autour des produits porcins. Au contraire des « tuées » familiales où l’animal était respecté, ces manifestations détournent et ridiculisent souvent l’animal. Ces fêtes ont aussi des opposants (société protectrice des animaux, organisation anti-specistes,…), la question des relations entre l’homme et l’animal, entre la tradition et la modernité.

Le photographe

Ce reportage photographique est l’œuvre de Christian Malon, photographe spécialiste du monde rural. Partagé entre l’Auvergne et la Normandie, par ses origines rurales et agricoles, le photographe aime saisir les gestes de la vie quotidienne dans ce monde de paysan en voie de disparition. Il a participé à de nombreux ouvrages sur les paysans d’Auvergne et de Normandie, a fait l’objet de nombreuses expositions (notamment au Compa) et plusieurs musées comptent des photographies de cet auteur dans leur collection.

Les 18 photographies

Elles ont été prises en 2002, en noir et blanc par Christian Malon.
Hauteur : 27.5 cm
Largeur : 40 cm

 

 

Haut de page